L’anglais, une nécessité !

by / mardi, 09 juin 2015 / Published in cours de langues

Vous doutez encore de l’importance de parler anglais ?

 

Or, dans le monde d’aujourd’hui avec la mondialisation grandissante, les frontières du monde s’estompent peu à peu, et l’anglais envahit nos vies. Elle est la langue des multinationales, du commerce. La seule qui vous permette de vous débrouiller dans à peu près toutes les parties du monde. Celle qui vous ouvre les portes de la plus grande partie d’Internet.

 

Que ce soit au travail ou dans la vie de tous les jours, il est devenu essentiel de comprendre et se faire comprendre en anglais.

 

Heureusement, il existe des méthodes simples pour apprendre à maîtriser ce langage.

 

Lorsqu’il s’agit d’apprendre une nouvelle langue, bon nombre de personnes pensent que c’est une histoire d’acharnement, qu’il faut y travailler plusieurs heures par jour jusqu’à ce qu’un beau jour on le parle couramment.

 

Mais c’est faux pour apprendre l’anglais vous n’avez pas besoin de vous tuer à la tâche, consacrez-y quelques minutes par jour seulement, en réduisant la quantité d’informations que votre cerveau doit assimiler par jour, vous augmenter vos chances de les imprimer durablement dans votre mémoire.

 

Dans les lignes qui suivent, vous trouverez donc des conseils pour rapidement combler vos lacunes.

 

  1. AYEZ DE BONNES SOURCES DE MOTIVATION

Cela peut paraître évident pour beaucoup, mais si vous n’avez pas une bonne raison d’apprendre une langue, vous aurez moins de chances de rester motivé sur le long terme. Peu importe vos motivations, une fois que vous avez choisi la langue que vous voulez apprendre, il est crucial de s’engager à ne pas lâcher : «  j’ai décidé d’apprendre cette langue et je vais faire tout mon possible pour qu’elle envahisse mon quotidien. »

 

  1. IMMERGEZ-VOUS DANS LA LANGUE

Une fois que vous vous êtes engagé, comment faire ? Y a-t-il une façon d’apprendre qui soit plus efficace qu’une autre ? Peu importe la méthode utilisée, il faut pratiquer une nouvelle langue tous les jours. Rappelez-vous que la meilleure chose qui puisse arriver lorsque vous essayez de parler une langue étrangère, c’est que l’on vous réponde dans cette langue. Être capable d’avoir ne serait-ce qu’une conversation simple est une récompense incroyable.

 

Atteindre un objectif assez rapidement permet de rester motivé et de continuer à pratiquer. Garder toujours à l’esprit qu’adapter votre façon de penser à celle des natifs de cette langue est la clé du succès. Bien sûr, il n’y a pas une seule manière de penser correspondant à tous les anglophones, mais le but est d’utiliser la langue apprise comme un outil pour construire votre univers linguistique, avec ses codes et spécificités.

 

  1. TROUVEZ VOUS UN PARTENAIRE

Un partenaire vous aidera à rester motivé et vous poussera à vous améliorer de la même façon. N’oubliez pas, pouvoir parler avec quelqu’un est le but de tout apprentissage d’une langue.

 

  1. RENDEZ L’APPRENTISSAGE UTILE

Si parler est votre but premier, vous avez moins de chance de vous perdre dans les manuels d’apprentissage sans vraiment avancer. Parler avec d’autres personnes permettra de conserver votre intérêt pour la langue

 

  1. AMUSEZ-VOUS

Utilisez vos connaissances de manière créative. Cherchez des façons amusantes de pratiquer la langue que vous apprenez. Si vous ne trouvez pas un moyen de vous amuser dans cette langue, il y a des chances que vous ne remplissiez pas les conditions de l’étape numéro 4.

 

  1. COMPORTEZ VOUS COMME UN ENFANT

Cela ne veut pas dire qu’il faut commencer à faire des caprices dans un magasin ou vous mettre de la nourriture dans les cheveux lorsque vous mangez au restaurant, mais essayez d’apprendre de la même façon que le font les enfants. L’idée selon laquelle les enfants ont de meilleures capacités d’apprentissage que les adultes tient de la légende. De récents travaux de recherche n’ont mis en évidence aucune corrélation directe entre l’âge et la capacité d’apprentissage. La clé pour apprendre aussi vite qu’un enfant est peut-être tout simplement d’adopter des attitudes enfantines: par exemple en évitant de se prendre trop au sérieux, en jouant avec la langue et en n’ayant pas peur de faire des fautes. C’est en faisant des fautes que l’on apprend. Or ces fautes qui sont tout à fait acceptées chez les enfants deviennent taboues à l’âge adulte. Pensez au nombre de fois où vous avez entendu un adulte dire « je ne sais pas » à la place de « je n’ai pas encore appris à le faire pour l’instant ». Être pris à faire des erreurs est un tabou social par lequel les enfants ne se sentent pas concernés. Quand on apprend une langue, admettre que l’on ne sait pas tout (et l’accepter) est la clé de la réussite. Débarrassez-vous donc de vos inhibitions d’adulte !

 

  1. QUITTEZ VOTRE ZONE DE CONFORT

Une fois que l’on accepte de faire des erreurs, il faut aussi accepter de se mettre dans des situations potentiellement inconfortables. Cela peut intimider au départ, mais c’est la seule façon de faire des progrès. Peu importe le nombre d’heures que vous passez à étudier la langue, vous ne pouvez pas parler une langue sans vous lancer dans la pratique : parlez à des étrangers dans cette langue, demandez votre chemin, commandez au restaurant, essayez de raconter une blague à vos interlocuteurs. A chaque fois que vous vous lancez dans ce type d’interactions, votre zone de confort s’élargit peu à peu et vous gagnez en assurance dans la langue.

 

  1. ÉCOUTEZ

Il faut apprendre à regarder avant d’apprendre à dessiner. Il en va de même pour l’apprentissage des langues. N’importe quelle langue vous paraît étrange la première fois que vous l’entendez, mais plus vous l’entendez, plus vous vous familiarisez avec ses sons et plus il devient facile de parler.

 

  1. REGARDEZ LES AUTRES PARLER

La prononciation a des implications autant physiques que mentales. Une bonne manière de travailler sa prononciation – aussi bizarre que cela puisse paraître – est d’observer avec attention quelqu’un qui prononce un mot utilisant le son en question, et ensuite faire de son mieux pour imiter ce son. Ce n’est peut-être pas évident au départ, mais vous y parviendrez au final. Ce n’est qu’une histoire d’entraînement. Si vous n’avez pas l’occasion d’observer et d’imiter un locuteur natif en direct, alors pensez à regarder des films ou la TV en langue étrangère. Cela pourra vous aider de la même façon.

 

  1. PARLEZ-VOUS

Quand il n’y a personne autour de vous à qui parler, pourquoi ne pas vous parler à vous-même ? Cela peut paraître très bizarre, mais parler tout seul une langue que vous apprenez est une très bonne façon de vous entraîner si vous n’avez pas l’occasion de l’utiliser régulièrement. Cela vous permet de garder votre vocabulaire en tête et cela vous donne confiance en vous en attendant la prochaine opportunité de parler la langue avec quelqu’un.

 

  1. DÉTENDEZ-VOUS !

Vous n’allez pas agacer vos interlocuteurs en faisant des fautes lorsque vous parlez leur langue. Si vous entamez une conversation en expliquant que vous êtes en train d’apprendre et que vous aimeriez pratiquer, la plupart des gens sera patient, encourageant, et heureux de vous aider.. Si vous prenez l’initiative de parler dans sa langue il y a des chances pour que cela mette votre interlocuteur à l’aise, en plus de vous rendre très sympathique à ses yeux.

TOP
Intelligence Artificielle - IA

NOUVEAUTÉ - INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA)

Formation et assistance (coaching) sur l'IA.

Possibilité de subventions pour cette formation.

Informez-vous !